Elections à l’AP-HM

le jeudi 6 décembre 2018. Site d'informations proposé par le syndicat CGT de l'Hôpital Nord de Marseille

Les syndicats qui se présentent

Avant de faire son choix, il est nécessaire de faire un tour d’horizon du choix qui s’offre à vous … Faisons le point sur les forces en présence actuellement :

2 syndicats représentent à eux seuls les 3/4 des votes des agents, les autres se partagent le 1/3 restant.

Voici un tour d’horizon des syndicats qui présentent des listes

1) Ceux dont les scores sont supérieurs à 25 % (ils obtiennent entre 4 et 8 sièges au CTE)  :

Les syndicats CGT et FO sont les syndicats toujours présents. Obtenant de bon scores, ils ont des délégués partout, et les locaux syndicaux sont ouverts tous les jours.

LA CGT

Un syndicat historique, n°1 dans la santé et la Fonction Publique. L’organisation de mobilisations est fréquente, seuls ou accompagnés d’autres syndicats. Capables de mener des actions « musclées »… Ils impliquent fortement leurs syndiqués dans leur fonctionnement interne. Ils font preuve d’intégrité et cherchent à coller à leurs valeurs de solidarité, transparence et fraternité. Ils font souvent des propositions, mais les élus n’hésitent pas à voter CONTRE les dossiers présentés par la Direction. L’étiquette qui leur colle à la peau : « empêcheurs de tourner en rond ».

FO

C’est le syndicat « sortant », majoritaire à l’APHM. Comme à la Ville de Marseille , c’est un syndicat historiquement proche de la direction (d’ailleurs le maire est Président d’Honneur du syndicat FO). Il est parfois influent au niveau des embauches, ce qui explique leur différence de score entre les CDD et les titulaires (cf. la célèbre déclaration de leur Secrétaire Général : « le patron des hôpitaux c’est moi ! »…). Les élus s’ ABSTIENNENT souvent d’émettre un avis sur des dossiers présentés par la Direction. L’étiquette qui leur colle à la peau : « clientélisme à la Marseillaise ».

2) Ceux dont les scores sont inférieurs à 10 % (ils ont 1 siège au CTE) :

Malgré une activité sur le terrain faible, et des locaux souvent fermés, ces 3 syndicats conservent un score electoral entre 5 et 10 %.

CFDT

C’est le syndicat d’accompagnement par excellence. Nationalement, leur Centrale signe quasiment toutes les lois qu’on leur présente. Localement également, les élus votent souvent POUR les dossiers présentés par les Direction. L’étiquette qui leur colle à la peau : « syndicat-stylo ».

CNI (coordination infirmière)

Au départ dédié aux infirmières, ce syndicat présente maintenant des listes dans d’autres grades. Leur élistisme les éloigne du « tous ensemble ». Le vote des élus est varié sur les dossiers présentés par la Direction.  L’étiquette qui leur colle à la peau : « corporatistes ».

SUD-SANTE

Des revendications proches des travailleurs, mais impuissants à mobiliser correctement. Les élus votent souvent CONTRE les dossiers présentés par la Direction. L’étiquette qui leur colle à la peau : « râleurs ».

3) Ceux que l’on est obligés de citer :

Ces syndicats n’ont quasiment aucune existence au quotidien, si ce n’est tous les 4 ans pour présenter une liste lors des élections…

SMPS : Syndicat des Managers Publics de Santé  (sic)

 

CFTC : Confédération française des travailleurs Chrétiens

 

UNSA : Union nationale des syndicats autonomes

QUI vote QUOI ?

  ⇒  Découvrez ICI  des exemples des VOTES des Syndicats en séances !

 

 

 

Imprimer cet article Télécharger cet article